Faites d’une pierre, deux coups ! Optimiser une tâche quotidienne,
pour en obtenir des résultats… surprenants !

.Bonjour ! Ou devrais-je dire, bonsoir.

Si mon article précédent concernait une pensée matinale, dans celui-ci je veux vous parler d’une action que je préfère entreprendre en soirée : La douche. 

Mes douches ne nettoient pas seulement mon corps… Elles sont spéciales.
Bon, d’accord, il se trouve qu’en navigant sur la toile, j’ai découvert que je n’avais pas inventé l’eau chaude, comme on dit… mais ce que je décris ci-dessous, c’est ma propre méthode, elle ne vient que de moi ! © Chéanayah 

Après une longue journée,  je ne dois pas être  la seule à « en avoir marre », à en avoir eu plein la tête, à ressasser des anecdotes de la journée, des réflexions qu’on m’a faites ou des piques que j’aurais lancées, d’un tel qui a eu le culot de ne pas me répondre, d’une mauvaise nouvelles qui est tombée, d’un truc chiant au boulot, d’un retard, d’un imprévu, d’un problème…
Bref, vous avez peut-être simplement passé une mauvaise journée !
Et après toutes ces journées là, on a envie et besoin de « décompresser » !

Mon sas de décompression préféré, c’est la douche.
Et puis, j’aime allier l’utile à l’agréable.

  • D’abord, première étape importante: Je mets mes vêtements au linge sale ! Eux aussi auront besoin d’un bon nettoyage ! Pour les affaires bonnes à remettre, je les secoue vigoureusement en émettant l’intention de séparer les mémoires de cette journée. Pour cela,  je visualise tous les résidus de cette journée qui se sont collés, imprégnés à mes vêtements, qui les auraient enrobés comme une mauvaise odeur… Et lorsque je les secoue, je visualise toutes ces saletés qui tombent en poussière, qui s’envolent !

  • Vient ensuite la douche, enfin !
    En réglant l’eau à bonne température, je prends conscience de toutes mes pensées noires, qui encombrent mon esprit… elles forment un véritable brouillard mental.

Vous observerez que votre  mental, lorsqu’il turbine, turbine, mouline, ressasse le passé, se pose des tas de questions sur le futur ou échafaude des plans sur la comète… Passé ou Futur… le brouillard mental n’est pas dans le présent

  • Je demande et je commande à l’eau de calmer toutes mes pensées inutiles et épuisantes. D’apaiser mon mental intoxiqué. Puis en faisant couler l’eau (chaude) sur moi :

    J’inspire à plein poumon l’air chaud.

    À l’intérieur de mon corps, j’imagine l’air chaud  & lumineux décrasser mes pensées, elles se détachent des parois, elles n’ont plus aucune prise sur moi… Ensuite,

    J’expire profondément. J’imagine toute la noirceur, la saleté, la crasse de ces pensées toxiques sortir de mon corps. L’eau chaude/la buée les recouvre, les neutralise, et les transforme en lumière que je peux maintenant respirer avec plaisir.

  • Je visualise aussi toutes mes émotions (peur, colère, stress…) qui sont ancrées en moi plus profondément, car elles découlent de mes pensées…

    Elles prennent, chez moi, une texture visqueuse, des couleurs sombres et sales. Elles ont un poids, elles pèsent sur mon coeur

    Elles sont incompatibles avec moi, car je suis lumière, et elles sont incapables de se maintenir en place dans ce lieu de nettoyage.

    Je les matérialise comme transpirant à travers les pores de ma peau.

    Puis, je frotte vigoureusement mon corps de savon, jusqu’à faire mousser tendrement.

    (Psst, buveurs de café? Un gommage à base de marc de café, c’est génial !) 

    À mesure que je frotte mon corps, la crasse des émotions se détache…

  • C’est le moment de rincer.  L’eau chaude lave toutes dernières traces de mal-être. L’eau, cet élément fascinant, je la vois pleine de lumière. Purifiant mon corps, ma tête et mon coeur, elle remet les choses en ordre, à leur juste place.

Pour finir, la douche c’est aussi  un de mes espaces sacrés de réflexion.
Car passé le stade du nettoyage, je suis calme, propre et paisible…

Je suis dans le moment présent. 
Je suis enfin prête à écouter mon coeur.
Mon coeur peut ainsi me souffler les solutions créatives dont j’ai besoin !
C’est ensuite à moi de choisir d’agir avec mon coeur.

~ Chéanayah, Exploratrice de Vérité