Meta-Mots

Évolution vers votre mieux-être

 

L’eau distillée

Août 27, 2017

Idée reçue #1 «On n’avait pas de distillateur d’eau, avant.»

Le cycle de l’eau: une distillation naturelle !

La distillation consiste à faire bouillir l’eau, puis à recueillir la vapeur qui se condense.

L’eau de pluie est naturellement distillée par son cycle ! C’est cette eau que buvaient allègrement nos ancêtres. L’eau qui traverse son cycle arrive pure ! Donc oui, l’eau de pluie que buvait nos ancêtres était excellente et pure ! Mais ça, c’était avant…

Avant, on n’avait pas autant de pollution !
On a la pollution atmosphérique : Les moteurs qui polluent l’air des villes, les avions qui déversent impunément des produits chimiques dans leurs Chemtrails, ces trainées de fumées blanches que l’on aperçoit longtemps après les passages d’avions…

Les pluies se chargent de ces cochonneries et deviennent acides. L’eau s’infiltre doucement, jusqu’à aller polluer les nappes phréatiques… Quand ce ne sont pas directement les usines qui vident sans vergognes leurs produits chimiques dans les rivières, qui viennent rejoindre les sources… Pour finir dans nos bouteilles en plastique d’eau minérale, et à notre robinet.

Idée reçue #2 «L’eau sans minéraux, c’est un danger pour notre santé !»

La photosynthèse : La meilleure source de minéraux

Du grec « lumière » et « combinaison » c’est le processus bioénergétique qui permet aux plantes & algues de synthétiser de la matière organique en utilisant la lumière du soleil…

Comprenez simplement que les plantes et légumes poussent, grâce et avec tous les éléments qui viennent de ce qui est capté dans la terre, l’air et dans l’eau, et qui sont digérés avec le soleil durant la photosynthèse. 

Bien sûr, vous n’avez jamais eu l’idée de servir un steak-frites à votre potager.

Les plantes sont autonomes, elles sont « autotrophes ». 

« Un organisme autotrophe est un organisme capable de générer sa propre matière organique à partir d’éléments minéraux (inorganiques). Il utilise pour cela l’énergie lumineuse, par photosynthèse. »

Toutes les Calories, Protéines, Glucides, Lipides, toutes les Vitamines et assimilés, tous les Minéraux & Oligoéléments (Potassium, Phosphore, Calcium, Sodium, Magnésium, Fer, Zinc, Cuivre Manganèse…) qui sont tous présents naturellement dans la terre, et dans l’eau. Ils sont intégrés et mis à notre disposition dans les fruits & légumes.

Nous, c’est une autre histoire !

Nous sommes hétérotrophes.  Du grec Heteros « autre » et trophê « nourriture ». Nous nous procurons notre matière organique en la prélevant sur d’autres organismes, qui l’ont déjà. Les organismes autotrophes constituent le premier maillon de notre chaîne alimentaire. Les minéraux du sol (inorganiques, de leur état) sont absorbés par les plantes, les animaux eux, mangent les plantes, et d’autres les mangent…

Oui, notre corps a besoin de minéraux et d’oligoéléments pour être en santé !
Le canular, c’est que ce n’est pas en buvant de l’eau minérale que notre corps se minéralise. 

Notre organisme (étant hétérotrophe) n’est pas capable de les assimiler directement depuis l’eau. C’est à mon goût, une des plus grosses arnaques du business agroalimentaire et médical.

Le vrai rôle de l’eau

Alors, si l’eau n’apporte pas de minéraux au corps, elle sert à quoi ?

Elle devrait servir à faire dans le corps, ce pour quoi on l’utilise déjà à l’extérieur du corps, nettoyer !
Nettoyer, Nettoyer, Nettoyer. 
« L’eau sert plus par ce qu’elle emporte que par ce qu’elle apporte. »

L’eau, quand elle est pure (distillée) peut jouer son rôle correctement, à savoir nettoyer le corps de merveilleuse façon. Notre système est intelligent. L’eau pure, faisant partie de ce système naturel n’enlève pas tout et n’importe quoi.

L’idée reçue que l’eau déminéralisée « retirerait les minéraux », c’est une demi-vérité, c’est à dire un mensonge utilisé à des fins mercantiles. Car, oui, elle aide (entre autres) à éliminer les « minéraux inorganiques » ceux présent dans l’eau minérale, car notre corps n’a pas la capacité de les utiliser et qu’ils encrassent et fatiguent notre organisme. C’est donc une très bonne chose.

Mais, Non, l’eau sans minéraux ne touche pas aux minéraux que le corps assimile. Le corps humain capte les éléments dont il a besoin et l’eau n’entre pas en ligne de compte. Quant aux minéraux qui nous intéressent, dits « bio-assimilables » les seuls que notre corps (hétérotrophe) peut assimiler : Ils ne sont pas présents dans l’eau ! Ils sont présents à la majorité dans les plantes, sous leur forme naturelle : crue. Lorsque les fruits et légumes sont cuits, c’est à dire « transformés », leurs minéraux deviennent considérablement moins « assimilables ».

La consommation d’eau distillée ne contribue donc pas à « déminéraliser » le corps. Cela ne peut qu’être le résultat d’une alimentation trop transformée, trop cuite et dénuée de végétaux crus. Hippocrate, le père de la médecine disait
« Que l’alimentation soit ta seule médecine ».  

Idée reçue #3 «L’eau du robinet alors ! Elle est potable et contrôlée !»

Déchets et autres poisons…

Elle est traitée à l’aluminium, chlorée, fluorée, avec encore d’autres agents de traitements et d’hormones de croissance, etc.
Ci-dessous la liste de polluants présents dans la plupart des eaux dites « potables » qui sont nettoyés par la distillation : (voir tableau)

Ce sont des quantités infinitésimales qui apparaissent dans les relevés de contrôles, certes. Mais ingérées jours après jours, pendant des dizaines d’années, ça fait de sérieux dégâts. Notons que le caractère potable de l’eau n’est qu’une appellation, soumis à une norme. Et que cette norme, loin d’être vraiment dans notre intérêt, peut facilement être contournée.
D’autres études prouvent l’existence de pesticides et de produits pharmaceutiques dans votre eau potable !

Composants organiques :

Antibiotiques, Fertilisants, Pesticides, Insecticides, Herbicides, Solvants, Hormones de croissance

Composants inorganiques :

Calcaire, Phosphore, Amiante, Sélénium, Sodium, Fluor, Fer, Plomb, Mercure, Baryum, Nitrates, Cuivre, Chlore, Arsenic.

Polluants biologiques :

Bactéries, Virus, Chrysalis, Chlamydia, Giardia Kysts

Produits radioactifs :

Radium, Strontium 90, Plutonium.

Quid de l’eau en bouteilles? 

Les vendeurs d’eaux minérales ont la gentillesse d’indiquer sur l’étiquette la composition des bouteilles (les quelques normes qui sont obligatoires, seulement.) Les bouteilles indiquent les « résidus à sec » qu’elles contiennent. Ce sont les minéraux recueillis après évaporation d’1 L d’eau soumis à 180 °C. Par « minéraux » comprenez minéraux inorganiques, métaux lourds et pesticides qui se déposent dans l’organisme. Qui vont s’accumuler… et à la longue peuvent provoquer des dysfonctionnements graves.
Quelques mauvais exemples :

  • Hépar : 2513 mg/L (Nestlé Waters )
  • Contrex : 2078 mg/L (Nestlé Waters)
  • Vittel : 1084 mg/L ( Nestlé Waters)
  • Badoit 1100 mg/L (Danone Eaux)

Jeter un œil sur vos étiquettes… Ça peut quand même aller jusqu’à 2 grammes par litre, par jour…

À l’inverse, quelques trésors : 

Ce sont des quantités infinitésimales qui apparaissent dans les relevés de contrôles, certes. Mais ingérées jours après jours, pendant des dizaines d’années, ça fait de sérieux dégâts. Notons que le caractère potable de l’eau n’est qu’une appellation, soumis à une norme. Et que cette norme, loin d’être vraiment dans notre intérêt, peut facilement être contournée.
D’autres études prouvent l’existence de pesticides et de produits pharmaceutiques dans votre eau potable !

Alors, on boit quoi ? ????

 ★ Un solution efficace !? J’utilise un distillateur d’eau !

Depuis deux ans. J’y distille l’eau du robinet (bien qu’il y ait déjà un filtre à calcaire installé dans mon immeuble.)
C’est un investissement. Mais ô comment utile, et équilibré comparé au prix des bouteilles…
Voici le mien: 

Je vous laisse observer ce qui aurait fini dans mon organisme sans lui…

 et je ne vous parle pas de l’odeur de la cuve sale…une infection !!

Quelques sources:

~ Chéanayah, Exploratrice de Vérités